FR / EN

The air of the moment

vidéo
Sylvaine Hélary
SPRING ROLL - Big Apple's Flavor
Program written by Kris Davis, Dan Blake, Matt Mitchell, Antonin Rayon & Sylvaine Hélary

NEW TEASER made by Igor Juget and Antonin Rayon with videos of Big Apple's Flavor tour in the United-States in October 2016 

2017
17/01 - Sons d'Hiver, with Kris Davis guest !
24/02 - L'Arrosoir (Chalon-sur-Saône)
25/02 - Bibliothèque d'Auxerre (Le Silex)
28/05 - 19 Paul Fort, with Dominique Pifarély guest !
20/10 - Why Note / Consortium (Dijon)


© Sylvain GRIPOIX

Next concerts

20

OCT 2017

SPRING ROLL
 
 Why Note / Consortium - Dijon (21)
infos

27

JAN 2018

PRINTEMPS - CRÉATION CONCERT-INSTALLATION (TBC)
 20h30  
 Théâtre de Vanves
infos

Press articles

- Spring Roll/Printemps - Grapplegate Music Review

This is new music composition and improvisation, stradding the avant jazz realm while also stressing the pre-improvised possibilities inherent in the ensemble. Each disk encapsulates an interrelated set of numbers that coheres as a whole.

- Spring Roll + Kris Davis - Xavier Prévost, Jazzmagazine

On passe de circonvolutions complexes, mais toujours lisibles, à des courses obstinées surplombées d'éclats de liberté : le jazz en somme, celui d'aujourd'hui, et même de demain !

- Portrait - Franck Bergerot, Jazzmagazine

Une flûte tout ouïe. Cette virtuose de la flûte à l'oreille extralucide ne se laisse enfermer ni par les codes de son instrument ni par les frontières esthétiques qu'elle franchit allègrement, entre jazz, classique et musique de théâtre.

- Glowing Life - Blog Jazzaseizheur

Son nouveau quartet pulse une musique d’enfer fort imaginative entre musique dodécaphonique, free jazz et poésie. Sylvaine Hélary a illustré l’ensemble des nouveaux thèmes qu’elle a composé par des textes d’écrivains qu’elle affectionne. Et l’ensemble est une réussite incontestable.

- Spring Roll/Printemps - Stéphane Ollivier, Choc Jazzman

Ce [...] groupe offre à la flûtiste le véhicule idéal pour expérimenter des compositions hybrides faisant le lien entre l'univers répétitif et hypnotique de Morton Feldman et les formes évolutives et auto-génératives de la jeune génération new-yorkaise.